jeudi 27 septembre 2012

Chronique : Jésus contre Hitler, tome 1 : zombies nazis en Sibérie

"Jésus contre Hitler, épisode 1 : zombies nazis en Sibérie"
par Neil Jomunsi


Avec un titre pareil on ne peut qu'être intrigué. Je l'ai bien évidement été et étant donné que c'était un ebook gratuit, j'ai sauté sur l'occasion (pourtant je ne suis pas fan d'histoire de zombies). Honnêtement, je n'ai pas regretté, ce bouquin assez court (même pas 100 pages) est vraiment original/spécial/loufoque (oui oui tout ça  lol) et religieusement incorrecte comme j'ai pu le lire je ne sais plus où ^^
Dans cette épisode, l'auteur nous présente les différents protagonistes de cette aventure et nous fait rentrer doucement dans cette histoire délirante. On retrouve un soldat, David Goldstein, qui va être obligé de bosser pour (avec) un certain John qu'il a du mal à prendre au sérieux. Il s'avère que (comme on peut le lire dans le synopsis du livre) John n'est autre que Jésus lui-même, il a besoin d'aide pour lutter contre Hitler qui est revenu d'entre les morts. David et John vont se retrouver en Sibérie où Hitler a décidé de se constituer son armée de zombies.
Globalement, l'action est peu présente dans cette épisode mais on passe un bon  moment. Evidemment, l'humour est la (avec un titre pareil on s'en doute) et il m'a beaucoup plu. Hâte de lire la suite !

2 commentaires:

  1. Je l'ai découvert par hasard, et comme toi, l'univers des zombies ne m'était ni familier ni attirant... pourtant, j'ai totalement craqué sur cette histoire tout à fait religieusement incorrecte ! Que les intéressés se dépêchent : il ne sera gratuit que jusqu'au 30 septembre si j'en crois le site de l'éditeur.
    Moi qui ne suis pourtant pas très pieuse, j'avoue que j'ai adoré Jésus "John" en badass ébouriffé accro à la réglisse. Totalement décalé, et merveilleusement rafraîchissant (contrairement à ce que toute cette bidoche pourrie peut laisser penser). Je le conseille à tous ceux qui n'ont pas peur de découvrir une image détournée du sauveur chrétien.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour l'info sur la gratuité, j'avais pas fait gaffe au fait que c'était pour une durée limitée.
    Tout à fait d'accord avec ta description de John, j'ai beaucoup aimé aussi ;) C'est sûr que comme tu dis faut pas avoir peur de l'image que l'auteur a choisi de lui donner ^^

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, je vous répondrez avec plaisir dès que possible :)