Retrouvez-moi sur :





Lecture en cours

Alors vous ne serez plus jamais triste
tagged: currently-reading et emprunt

goodreads.com

Challenge Goodreads

2021 Reading Challenge

2021 Reading Challenge
Aeyrine has read 1 book toward her goal of 50 books.
hide

Blog Archive

Auteurs

Genres

Populaires

Newsletter

Votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Notations

Coup de coeur
J'ai beaucoup aimé
Une bonne lecture
Mouais bof...
Je n'ai pas du tout aimé
vendredi 1 janvier 2021


Editions L'Atalante
Science-fiction / Humoristique
334 pages


Synopsis :
Années 2460. L'enseigne Andrew Dahl vient d'être affecté à bord de l'Intrépide, le prestigieux vaisseau amiral de l'Union universelle. Génial ! Pas tout à fait. Les jeunes recrues de l'équipage ne tardent pas à s'en apercevoir, les sans-grade comme eux ont une fâcheuse propension à trouver une mort spectaculaire au cours des missions d'exploration alors que leurs supérieurs – le commandant, le premier officier scientifique et l'héroïque lieutenant Kerensky – s'en tirent toujours à bon compte. Il faut bien l'admettre : les « redshirts » sont éminemment périssables. Compris. S'ils tiennent à survivre en dépit de la couleur de leur tenue, Andrew et ses compagnons sont condamnés à résoudre le mystère et à trouver une parade.

oOo

Avis express :
Un roman de SF humoristique qui parle forcement aux fans de séries du genre de Star Trek comme c’est mon cas. Ici, on suit des personnages qui en tant normal sont ceux qu’on ne voit que le temps d’un épisode, voire carrément même pas durant tout l’épisode, car ce sont les premiers à mourir, ce sont ceux qui porte THE tee-shirt rouge. Sauf que cette fois un des personnages accompagné de 2 amis a décidé que ça devait changer. 

Je me suis bien marrée en lisant ce roman, c’est une parodie des séries SF Star Trek/Battlestar galactica etc... mais pas avec un humour lourdingue. J’ai apprécié le fait qu’il y ai une histoire à part entière, c’est pas juste un enchaînement de sketch et on a envie de savoir si et comment les personnages vont s’en sortir. En bref, une bonne lecture détente.

 


 

Fiche du livre : Logo Livraddict

samedi 12 décembre 2020

 

Editions Bragelonne
Fantasy
648 pages

Synopsis :

Çeda est désormais une Vierge du Sabre, une guerrière d’élite. Tandis que les Rois de Sharakhaï lui confient des missions secrètes afin de consolider leur pouvoir, la jeune fille s’efforce de découvrir leurs secrets. Elle connaît déjà la terrible histoire des asirim, mais lorsqu’un lien se crée entre elle et ces pitoyables créatures, leur douleur devient la sienne. Les asirim ont soif de liberté et veulent briser leurs chaînes, mais ils sont soumis à la volonté des dieux et n’ont d’autre choix que d’obéir. Et l’atmosphère de Sharakhaï est plus délétère que jamais. Les Douze Rois écument la cité pour satisfaire leur impitoyable quête de vengeance. Emre, l’ami de Çeda, a rejoint de nouveaux alliés, espérant tirer parti des troubles qui agitent la ville. Mais malheur à ceux qui s’opposent aux Rois immortels et aux Vierges aux sabres d’ébène...

oOo

Un très bon moment de lecture encore une fois même si le récit aurait pu être raccourci d’une bonne centaine de pages. Certains passages traînent en longueur et je me serais notamment passée des descriptions détaillées sur ce que mangent les protagonistes (on n’est pas dans un guide culinaire didiou !).

J’apprécie toujours autant Ceda qui devient de plus en plus forte maintenant qu’elle est devenu une Vierge du sabre. Par contre, je n’arrive pas à m’attacher à son ami Emre, je ne sais pas expliquer pourquoi, d’ailleurs à chaque chapitre avec lui j’avais hâte de passer au suivant.

On découvre dans ce tome l’univers des rois qu’elle s’est jurée de détruire et on en apprends plus sur les origines des Asirims aussi. Puis petit à petit on en apprends aussi un peu plus sur sa mère, tout en s’interrogeant de plus en plus sur elle et ses origines. On se rends compte que tout n’est pas tout noir ou tout blanc quelque soit le côté auquel on appartient.

L’univers de fantasy orientale de l’auteur me plais toujours autant et j’espère qu’il me fera encore plus voyager dans le tome suivant qui, contrairement à ce que je pensais, ne sera pas le dernier.

 

 

Fiche du livre Logo Livraddict

dimanche 22 novembre 2020

 

 



Editions Bragelonne
Fantasy
575 pages


Synopsis :
Dans les arènes de Sharakhaï, la perle ambrée du désert, Çeda combat tous les jours pour survivre. Comme de nombreux autres, elle espère la chute des douze Rois immortels qui dirigent la cité depuis des siècles. Des souverains cruels et tout-puissants qui ont peu à peu écrasé tout espoir de liberté, protégés par leur unité d’élite de guerrières et les terrifiants asirim, spectres enchaînés à eux par un sinistre pacte. Tout change lorsque Çeda ose braver leur autorité en sortant la sainte nuit de Beht Zha’ir, alors que les asirim hantent la ville. L’un d’eux, coiffé d’une couronne en or, murmure à la jeune fille des mots issus d’un passé oublié. Pourtant, elle les connaît. Elle les a lus dans un livre que lui a légué sa mère. Et le lien que Çeda découvre entre les secrets des tyrans et sa propre histoire pourrait bien changer le destin même de Sharakhaï…

oOo

Avis express :
J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec ce roman. C’est de la Fantasy dans un style qui m’a changée de ceux du genre que j’ai lu jusqu’ici, avec un univers oriental/arabisant (apparement c’est un sous genre de la fantasy qui s'appelle la silk road fantasy). J’ai tout aimé, à commencer par la couverture de l’excellent Marc Simonetti . L’univers est riche, les personnages sont complexes et attachants et l’intrigue m’a passionnée. Le seul bémol vient des flashbacks qui n’arrivent pas forcément au bon moment, souvent trop tôt mais sinon, ce fut un régal et j’ai super hâte de lire la suite.
 




Fiche du livre
Logo Livraddict
mercredi 11 novembre 2020

Editions France loisirs
Policier / Historique
424 pages


Synopsis :

Paris, 1880. A l'académie Julian, le premier atelier à ouvrir ses portes aux femmes, la vie n'est pas facile. L'apprentissage du métier de peintre est ardu, long et coûteux. Seules les jeunes filles dotées d'un véritable talent et, surtout, d'une grande force de caractère, parviennent à en surmonter les obstacles.
Du talent, Zélie Murineau n'en manque pas. De la force de caractère non plus. N'a-t-elle pas déjà prouvé qu'elle était prête à tout pour parvenir à ses fins ? Pourtant, lorsque Alexandre d'Arbourg, le commissaire du quartier du Palais-Royal, lui demande de faire le portrait de sa filleule, sa belle assurance est ébranlée : comment ne pas croire que cette commande dissimule d'autres motifs ? Même si elle en connaît les risques, elle n'est pas en mesure de refuser le marché que lui propose le beau commissaire : elle sera donc " ses yeux ".
Des auberges mal famées jusqu'aux salons de la grande bourgeoisie, elle va l'aider à discerner ce que les grands maîtres de la peinture sont les seuls à voir : les vérités qui se cachent derrière les apparences.

 oOo


Une lecture qui nous plonge au 19e siècle, une époque où les femmes n’ont pas le droit de sortir sans chaperon et où certains endroits leur sont même interdits. Un homme décide d’ouvrir les portes de son école de peinture aux femmes artistes, et même si elles ne bénéficient pas tout à fait des mêmes avantages et de la même reconnaissance que les hommes, c’est tout de même quelque chose d’énorme pour l’époque. C’est une de ces femmes artiste que l’on suit ici. C’est un peu une rebelle car d’une part elle est une artiste très douée, ce qui inimaginable pour ses contemporains, mais en plus elle n’est pas une femme soumise. Un commissaire, qui a repéré son sens aigu de l’observation, va la solliciter pour l’aider à résoudre une enquête.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman à la fois policier et historique, mais surtout pour le côté historique. En fait, à part le personnage féminin principal et le commissaire, tous les personnages (artistes) de l’histoire ont réellement existé. L’enquête, ou plutôt les enquêtes policières, sont relégués au second plan mais cela ne m’a pas dérangée car j’étais plus intéressée par la partie historique. Cela m’a donnée envie d’en savoir plus sur ces artistes féminines que je ne connaissais pas du tout, mais aussi de manière générale sur les femmes de cette époque. Une lecture que je recommande mais pas pour le côté policier.
 

Fiche du livre Logo Livraddict