Retrouvez-moi sur :





Newsletter

Votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Challenge Goodreads

2018 Reading Challenge

2018 Reading Challenge
Aeyrine has read 30 books toward her goal of 60 books.
hide

Auteurs

Genres

Populaires

Notations

Coup de coeur
J'ai beaucoup aimé
Une bonne lecture
Mouais bof...
Je n'ai pas du tout aimé
mardi 16 octobre 2018
Quand Samson O'Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d'un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l'informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n'est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu'elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l'agence de rencontres de Delilah !

Mon avis

Ce qui m’a au départ attirée dans ce roman, je l’avoue, c’est la couverture que j’ai trouvé jolie et le titre qui m'a fait penser aux romans d'Agatha Christie que j'aimais beaucoup étant ado. De plus, j’étais à la recherche d’un roman policier non sanguinolent et pour le coup j’ai été servie, c’est un policier léger voire même finalement trop léger. L’enquête passe vraiment au second plan, elle démarre assez tardivement dans l’histoire, on s’attarde beaucoup sur le quotidien des gens et je me suis rendue compte que cela ne me convenait pas, j’avais envie de plus de “policier”, suivre une enquête.  Bien sûr, connaitre les personnages et leur histoire est important, mais au début du roman il y en avait tellement que j'était un peu perdue. Je n'arrivais pas toujours à retenir, qui était qui et faisait quoi, et j'étais impatiente de rentrer dans le vif du sujet. 

J'ai tout de même bien aimé les personnages principaux, Samson et Delilah (tiens ça me fait penser à une certaine histoire biblique...il devrait se méfier le Samson ^^) et leurs chamailleries qui m'ont fait sourire.

Globalement je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment avec cette lecture, je l’ai trouvé plaisante. Le style de l'autrice est agréable et en plus cela se lit assez vite. C'est juste dommage que le côté policier de l'histoire n'a pas tout à fait répondu à mes attentes. Par contre, un bon point, je ne me suis pas du tout douté du coupable jusqu'à la fin.

J’en conclus donc que même si cela n'a pas été une lecture désagréable, le genre cosy mystery (je viens d’apprendre que ça s’appelle comme ça) n’est pas forcément fait pour moi. 
Je vais peut être plutôt me (re)lire des Agatha Christie tiens...



vendredi 12 octobre 2018
Au XXIIIe siècle, alors que l'humanité s'est implantée sur quantité de planètes, les négociants interstellaires forment une alliance afin de protéger leurs intérêts : la Ligue polesotechnique. Nicholas van Rijn, directeur de la Compagnie solaire des épices et liqueurs, est le plus flamboyant de ces princes-marchands : le présent volume réunit ses aventures initiales... Apparu en 1956 dans les pages d'Astounding Science Fiction, personnage falstaffien hâbleur et roublard, infatigable arpenteur de mondes et négociateur hors pair, Nicholas van Rijn incarne pour beaucoup la figure majeure du héros andersonien. Les cinq volumes de "La Hanse galactique" présentent pour la première fois en français l'intégrale des aventures du plus populaire des personnages de Poul Anderson, sans oublier celles de ses compagnons emblématiques David Falkayn, Chee Lan et Adzel. Un événement.

Mon avis


A une époque j’aimais beaucoup la SF des années 50 et c’est ce qui fait que j’ai été attirée par cette série. La Hanse galactique est une série regroupant plusieurs histoires qui sont traduites pour la première fois en français. C’est notre futur vu par Poul Anderson, et les événements se déroulent sur plusieurs siècles avec une humanité qui s’est répartie sur plusieurs planètes et la création d’une ligue de marchands très influente. Dans ce premier tome qui est composé de deux histoires, on suit Nicholas Van Rijn, le directeur de la Compagnie solaire des épices et liqueurs.

Le personnage en lui-même est vraiment intéressant, il ne ressemble pas aux héros habituel, ne serait ce que physiquement car ce n’est pas un gentil bellâtre jeune et musclé. Au contraire, il est dodu, âgé, goinfre, pas franchement aimable et pas du tout sportif, mais il est vraiment très malin. La première histoire nous fait découvrir ce personnage haut en couleur à travers une courte aventure durant laquelle on découvre que l’on n’a pas à affaire à un simple marchand, mais à un personnage vraiment rusé et qui n’hésite pas à se déplacer lui-même à travers la galaxie s’il flaire une future bonne affaire. Dans la seconde histoire, qui elle est nettement plus longue, l’auteur a carrément créer une planète avec tout un écosystème et une population divisée en deux groupes qui se détestent tout simplement parce qu’il ont un mode de vie différent. J’ai eu du mal à m’habituer (visuellement) à cette race volante à tête de phoque mais j’ai trouvé intéressant ce qu’à fait l’auteur avec ces deux peuples et l’intervention non voulue au départ de Nicholas Van Rijn. On découvre dans cette deuxième aventure que c’est un sacré meneur d’hommes (et d’extraterrestres). Il ne plaît pas forcément, car ses méthodes agacent et il ne dévoile pas son jeu jusqu’à la fin, mais il est terriblement efficace et drôle, c’est ce qui m’a plu dans ce personnage et qui a fait que j’ai aimé ma lecture. 

A découvrir si vous aimez la SF, par contre je ne le conseille pas pour découvrir le genre.



jeudi 9 août 2018
Marguerite Caine’s physicist parents are known for their radical scientific achievements. Their most astonishing invention: the Firebird, which allows users to jump into parallel universes, some vastly altered from our own. But when Marguerite’s father is murdered, the killer—her parent’s handsome and enigmatic assistant Paul—escapes into another dimension before the law can touch him.

Marguerite can’t let the man who destroyed her family go free, and she races after Paul through different universes, where their lives entangle in increasingly familiar ways. With each encounter she begins to question Paul’s guilt—and her own heart. Soon she discovers the truth behind her father’s death is more sinister than she ever could have imagined.

A Thousand Pieces of You explores a reality where we witness the countless other lives we might lead in an amazingly intricate multiverse, and ask whether, amid infinite possibilities, one love can endure.


Mon avis


J'avais ce roman dans ma pal numérique (pour la VO c'est bien pratique ce format ^^) depuis un petit moment et je suis bien contente d'avoir eu l'occasion de l'en sortir car j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Il s'agit du premier tome d'une trilogie de SF sur le thème des mondes parallèles, c'est quelque chose qui m'a toujours plu et je n'ai pas été déçue.

Ici, deux scientifiques, les parents de Marguerite surnommée Meg, ont inventé un appareil, le Firebird, qui permet de voyager dans des mondes parallèle au notre, en transférant la conscience du voyageur dans le corps de sa version du monde parallèle (je sais pas si je suis bien claire ^^). Ils sont assistés de 2 étudiants Paul et Théo et lorsque le père de Meg meurt, des éléments accusent Paul. Ce dernier fuit dans un univers parallèle à l'aide du Firebird et Meg, avec l'aide de Théo, décide de traquer Paul afin de lui faire payer la mort de son père.

J'ai adoré découvrir avec Meg,  les différentes versions du monde et des personnages, les changements sont parfois subtiles et d'autres fois le monde est radicalement différent selon que l'évolution technologique a été plus ou moins rapide, et c'est ceux que j'ai préféré. J'ai été happée par l'histoire qui ne manque pas d'action et la partie romance, parce que forcément il y en a une, ne m'a pas déplu, c'est très soft et ouf pas de triangle amoureux même si ça a failli. Les personnages sont attachants, et ils le sont de plus en plus en découvrant leurs différentes versions d'un univers à l'autre, j'ai notamment adoré la version russe de Paul. Par contre, je n'ai pas compris pourquoi il y a des mondes où Meg semble avoir certaines connaissances comme si c'était inné alors que parfois pas du tout. En fait, j'ai pas trouvé l'autrice très cohérente par rapport à ça, mais bon, ça ne m'a pas empêché de dévorer ce roman. J'ai hâte de me procurer, et lire, la suite. 

Bien évidemment, je vous recommande cette lecture si vous aimez ce thème et que vous lisez en anglais, car malheureusement la trilogie n'a pas été traduite en français (le niveau d'anglais est abordable, c'est du YA).


vendredi 29 juin 2018


Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour l’imprévu, et encore moins pour une catastrophe… 
Rhoma a ramené la paix dans l’espace grâce à sa victoire sur le groupe dissident du Marad. Mais le maître, son éminence grise, n’a pas été vaincu. Dans l’ombre, il continue d’œuvrer à la destruction du Zodiaque. La jeune fille s’embarque alors dans un nouveau voyage à travers la galaxie pour le traquer avant qu’il commette l’irréparable. Cette quête cache un deuxième objectif qui fait battre le cœur de Rhoma : trouver des informations sur sa mère, disparue depuis des années, mais qui lui apparaît pourtant toujours dans ses visions.

Mon avis

J’avais accroché dès le premier tome à l’univers SF basé sur les signes du zodiaque que  Romina Russel a créé et c’est toujours le cas ici. Pour moi il sort du lot de tout ce que j’ai lu dans le genre, non pas que je sois une grande experte en SF mais j’en ai lu pas mal depuis mon adolescence. Par contre, j’avais lu le 2eme tome il y a un petit moment, j’ai du coup eu un peu de mal à me remettre dans l’histoire, en plus on reprends directement à la suite du tome précédent (je savais que j’aurais dû enchaîner mes lectures…). J’ai notamment été un peu perdue avec certains personnages secondaires dont je ne me souvenais pas du tout de qui ils étaient par rapport à Rhoma. J’ai donc passé une bonne partie de ma lecture un peu en dehors, ce qui mine de rien me l’a un peu gâchée.


On est clairement ici dans un tome de transition, avec une première partie un peu lente mais une seconde plus accrocheuse, avec plus d’actions et d’émotion.
Côté personnages, j'apprécie toujours autant Rhoma, mais ici je l'ai trouvé exaspérante à tout le temps être indécise quant à ses sentiments vis à vis de Mathias et Hysan, alors que le choix est juste évident. Hysan est malheureusement peu présent dans ce tome, on ne le retrouve que dans le dernier tiers du roman et c'est dommage car c'est un personnage toujours aussi intéressant et un peu mystérieux.

Même si j'ai moins accroché à ce tome que les 2 précédents, j’ai globalement aimé ce troisième volet qui contrairement à ce qui est indiqué sur livraddict n’est pas le dernier et heureusement d’ailleurs. La fin m’a donné envie de le balancer par la fenêtre tellement c’est abrupte (je sais pas si c’est vraiment le mot). Etant convaincue d’avoir entre les mains un tome final j'étais passablement énervée envers l’autrice qui pour moi avait fait une fin trop précipitée et qui laisse beaucoup trop d'éléments en suspens. Heureusement après une recherche rapide via l’ami google, me voilà rassurée il y aura bien un tome 4 et j’ai hâte de l’avoir entre les mains.