jeudi 26 septembre 2013

Chronique : Réseau(x), tome 1



Réseau(x) de Vincent Villeminot
Editions Nathan
Thriller Jeunesse
448 pages


Fiche du livre
Logo Livraddict


Merci aux éditions Nathan de m'avoir donner l'occasion de lire ce livre et par la même occasion de découvrir  la plume de Vincent Villeminot !

Ma présentation du livre

Ce roman se situe dans un futur proche où les réseaux sociaux que l'on connait existent toujours mais où un nouveau a vu le jour et est devenu le numéro un, il s'agit de DreamKatcherBook (DKB) qui comprends une partie publique dite diurne et une partie privée dite nocturne nommée MyDarkPlaces (MDP). Ce nouveau réseau fonctionne comme Facebook mais ce qui fait sa particularité c'est la partie MDP qui est une sorte de journal des rêves/cauchemars de l'utilisateur que seules les abonnés, nommés nightfellows (l'équivalent des amis Facebook) peuvent consulter. Et tout ce qui est diffusé sur DKB est indexé via un système appelé le Sommaire des Rêves (SDR) et est classé via des tags appelés T&P (Topics & Plots). Dans ce monde qui fait fortement penser a celui dans lequel nous vivons, les réseaux sociaux sont omniprésents et sont un média majeur de diffusion de l'information, ils sont donc utilisés par différentes entités, qu'on ne soupçonne même pas, dans le but de manipuler les foules. En plus du DKB, il y a le PIFR (Play It For Real) qui fait fureur aussi, officiellement il s'agit d'un site web et d'un forum de jeux vidéos qui est dirigé par César Diaz plus connu par les gens comme Nada#1, il organise des parties de jeu grandeur nature dans toutes les villes d'Europe qui bien évidemment causent pas mal de dégâts, il est du coup surveillé de près par la police. De son côté, Sixie, une adolescente de 15 ans, comme la plupart des gens a un compte DKB mais elle a aussi un espace MDP sur lequel elle diffuse ses cauchemars sous forme de vidéo qu'elle tourne elle-même. L'histoire débute avec une vidéo inspirée d'un cauchemar de Sixie mais que cette dernière n'a pas tourné et qui fait fortement penser à un snuff movie (définition sur wikipédia).

Mon avis

Voici un livre que j'ai eu bien du mal à comprendre, le premier qui m'est venu à l'esprit pour le décrire a été : fouillis, pour plusieurs raisons. J'ai été assez surprise par la narration, c'est un mélange de mails, extrait de discussions en ligne, de narration normale et des chapitres découpés en heure avec plusieurs personnages a priori qui n'ont pas de lien et plusieurs intrigues. Sans oublier les termes inventés par l'auteur, des abréviations que j'ai eu un peu de mal à retenir  (et pourtant je suis une habituée des réseaux sociaux, d'internet et de l'informatique en général).  Il n'a pas été évident de tout comprendre, j'ai du à plusieurs reprises revenir en arrière pour me rappeler qui est qui ou pour me rappeler à quoi corresponds telle ou telle abréviation. Mais ça c'était mon ressenti du début parce que même si ça a pris du temps j'ai fini par m'y faire, les termes DKB, MDP, etc... sont devenu familiers, les liens entre les personnages et les différentes intrigues ont enfin commencé a se dévoiler petit a petit et je me suis habituée à la narration. Mais ce qui a fait que j'ai vraiment apprécié ce premier tome, c'est que l'auteur arrive à rendre familier l'univers qu'il a créé, comme si il s'agissait de notre réalité. Il arrive a nous manipuler et on croit avoir compris certaines situations, certains liens alors qu'on est à côté de la plaque, j'ai adoré ça et j'ai fini par être captivée par l'intrigue.

Côté personnages, j'ai du mal a en parler sans risquer de faire de spoiler, tout ce que peux dire c'est que j'en ai trouvé certains plus intéressants que d'autres, en particulier César Diaz un personnage complexe que j'ai à la fois apprécié et détesté, il a une vision du monde qui peut se comprendre mais les moyens qu'il emploi sont parfois discutables. J'ai été par contre un peu déçue par le personnage de Sixie, certes elle a quelques chose de particulier lié à ses cauchemars mais je m'attendais tellement à ce qu'elle soit plus particulière (un génie de l'informatique par exemple) que je l'ai trouvé moins intéressantes que d'autres personnages secondaires, tel que son ami Théo ou Alice la commissaire stagiaire et le commissaire Fanelli.

Bref, c'est une lecture qui, même si elle m'a causé souci au départ, m'a plutôt plu. J'ai trouvé le monde créé par Vincent Villeminot très intéressant car il traite, entre autres, de la question de l'anonymat quasi inexistant sur la toile et de la manipulation des gens via les réseaux sociaux, cela donne vraiment à réfléchir. Donc si vous êtes tenté par un roman vraiment dans l'air du temps et que le côté complexe de départ ne vous rebute pas, lancez-vous dans Réseau(x), une lecture que je qualifierais presque d'instructive. Quant à moi il n'est pas impossible que je lise le tome 2 quand il sera disponible car j'aimerais vraiment connaître la suite des événements pour plusieurs personnages.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, je vous répondrez avec plaisir dès que possible :)